Les calls to action

call to action

Principe et fonctionnement du call to action

Le call to action est mis en œuvre dans le but de pousser l’internaute à visiter une page, souscrire à une offre, acheter un produit ou remplir un formulaire. Il peut s’agir d’un mot, d’une expression ou d’une phrase, mais dans tous les cas, quelques principes doivent être respectés durant sa rédaction. Le CTA doit avant tout être attrayant et bien visible : l’internaute doit tomber dessus dès son arrivée sur une page. Il est conseillé de le rédiger dans une police plus grosse, en gras ou sous forme d’un bouton image. Le CTA doit également employer l’impératif pour inciter à l’action. Les expressions de style Télécharger l’e-book, Participez à notre jeu ou Souscrivez dès maintenant sont à privilégier.

Enfin, le call to action doit être convaincant et direct puisque l’internaute peut changer d’avis rapidement. Il doit inciter à une action rapide d’où l’importance de son contenu, mais également de sa visibilité. Entre autres emplacements possibles sur une page, on peut citer la zone au-dessus de la ligne de flottaison ou le bas de page pour conclure un texte. La zone au-dessus de la ligne de flottaison est stratégique dans la mesure où la plupart des internautes ne vont jamais au-delà de la première page. Il en est de même pour la conclusion du texte à condition que la rédaction du contenu ait été bien faite. Le CTA doit s’insérer naturellement pour donner à l’internaute envie de cliquer, et ce, d’autant plus qu’il ne re-scrollera généralement pas jusqu’en haut de page.

Comment réussir son call to action ?

Différentes astuces peuvent être mises en œuvre pour optimiser et réussir son call to action. La plus simple consiste à soigner la structure des pages web pour conditionner le visiteur et l’inciter à l’action. La démarche est similaire à ce que ferait un commercial réalisant un entretien de découverte et qui poursuivrait ensuite avec une proposition. La qualité ainsi que la pertinence de la rédaction web peuvent être d’une grande aide à ce stade, car si le contenu répond au besoin de l’internaute, celui-ci sera plus enclin à réaliser l’action. Attention toutefois à garder la même ligne éditoriale sur l’ensemble du site et toujours proposer du contenu de valeur sur l’ensemble des pages.

Le call to action peut être modifié en fonction des réactions des internautes. S’ils ne donnent pas de réponses favorables aux CTA, il peut être nécessaire de changer son emplacement, sa forme ou le contenu qui va avec. S’ils l’utilisent au contraire de façon régulière, il est conseillé d’en disposer à d’autres parties du site et les optimiser afin d’inciter le visiteur à encore plus d’actions. Le CTA peut prendre la forme d’un bouton Lire la suite pour éviter le scroll, d’un lien vers d’autres produits, de boutons personnalisés pour le partage sur les réseaux sociaux ou d’un bouton de rappel téléphonique. En résumé, il est important d’intégrer les CTA sur les bonnes pages, améliorer leur visibilité et les renouveler régulièrement pour éviter que les internautes ne s’en lassent et les délaissent.

Le call to action est la dernière étape du tunnel de conversion. C’est à ce stade que les internautes prennent contact, passent commande, s’inscrivent à une newsletter ou effectuent un achat. Nos consultants MP6 vous aident à placer aux endroits propices de votre site et rendre plus efficaces vos calls to action. Vous améliorez l’expérience de vos utilisateurs et augmentez votre taux de conversion.