Coût par mille impressions

cpm cout par mille impressions

Coût par mille impressions

Le coût par mille impressions désigne un mode tarifaire utilisé dans le cadre de la publicité online. Il correspond au montant payé par l’annonceur à l’hébergeur pour un millier d’annonces apparues à l’écran des prospects. MP6 prend en compte ce paramètre pour vous proposer des campagnes toujours plus pertinentes, réalisées sur mesure, dans le respect du budget que vous nous avez confié.

Le CPM ou Coût par mille impressions est le principal mode de tarification utilisé sur Internet. Il sert à déterminer le coût d’achat d’une annonce publicitaire affichée sur un site. Il correspond au montant facturé à l’annonceur pour mille affichages de publicité. Le Coût par mille impressions peut également désigner le coût d’une publicité basé sur un millier de visiteurs. L’on peut ainsi le désigner à la fois comme le volume d’impressions d’une annonce, mais également par la quantité de prospects ayant visionné celle-ci. Le coût du CPM dépend de divers facteurs. La qualité des supports utilisés, les possibilités de ciblage offertes ainsi que la conjoncture du marché de la publicité en ligne sont essentiellement prises en compte.

Des mots-clés parfois très chers

Le Coût par mille impressions peut aller de 3 euros à 45 euros, voire 100 euros bruts au sein de certaines régies.

Quelques subtilités de facturation

Des remises de l’ordre de 60 % à 99 % sont souvent proposées par les sites. Les tarifs affichés ne doivent donc pas effrayer outre mesure. De manière concrète, si le CPM équivaut à 3 euros, une campagne de publicité de 100 000 bannières sera facturée 300 euros, soit 3 euros x 100 impressions de 1 000. Le coût par mille impressions est par ailleurs généralement destiné aux annonceurs souhaitant accroître leur notoriété. Ce mode de facturation présente un double avantage : il leur permet de déterminer le réel volume de contacts touchés tout en donnant la possibilité de choisir le volume d’affichages souhaité avec précision.

CPM : quelques astuces pour bien commencer

L’intérêt du CPM repose sur la possibilité pour l’annonceur de choisir les sites sur lesquels il souhaite être visible. Contrairement au CPC, le coût par mille impressions ne consiste cependant pas en un achat de clics, mais plutôt d’affichage. Il est donc important de choisir le site destiné à accueillir son annonce, mais également le type de message à afficher. Ces deux éléments doivent être pertinents par rapport à l’annonce publicitaire au risque de ne générer ni clic, ni visite. Bien que le CPM soit simple à mettre en place, quelques astuces pourront être choisies par l’annonceur afin de limiter les risques et optimiser l’impact de la publicité.

En premier lieu, il doit demander le maximum d’informations sur le site visé. Le profil de l’audience, le trafic, le trafic brut ou les résultats dans le cadre d’une précédente campagne sont autant de données à prendre en compte. De faibles taux de clics démontrent une visibilité réduite du site concerné et peuvent justifier des rabais. Ils signifient aussi que la portée de l’annonce sera réduite. À l’inverse, un taux de clics élevé représente une valeur sûre. Il est également conseillé de limiter le nombre d’expositions aux annonces afin d’éviter leur perte d’efficacité. Il est d’ailleurs inutile qu’une même bannière soit affichée plus de trois ou quatre fois sur l’écran d’un même internaute. Enfin, pour de meilleurs résultats dans le cadre d’une campagne au Coût par clic, le format des annonces doit être choisi avec soin : Medium rectangle, Carre expand, Live Square, Bouton, Sky Scrapper, etc.

La publicité sur Internet obéit à des règles comparables à celles imposées par les mesures d’audiences relatives à un programme. Le choix du ou des sites sur lesquels la publicité va être appliquée relève d’une réflexion complète à la fois en termes de budget et de stratégie. Les consultants MP6 prennent en compte tous les critères de pertinence et de coût afin de vous proposer des campagnes de publicité efficaces et optimisées. Vous restez maître de votre budget et ciblez mieux les sites sur lesquels placer vos messages.