L’URL ou Uniform Resource Locator

url

URL : utilisation et informations complémentaires

Le terme URL signifie Uniform Resource Locator et peut être traduit par adresse universelle ou adresse réticulaire selon le Journal officiel.

Origine des URL

Il s’agit d’adresses web créées par le World Wide Web au même titre que le protocole HTTP qui est un protocole de communication ainsi que le langage HTML qui sert quant à lui à décrire le contenu d’un document. Les URL servent à identifier les pages ainsi que les sites présents sur le net. De manière concrète, elles servent à indiquer aux navigateurs Internet comment avoir accès à l’intégralité des ressources présentes sur le web.

Les hyperliens existants sur le net sont basés sur l’URL de la ressource de destination. Cette URL est intégrée dans un programme, un document source ou une interface utilisateur indiquant la localisation d’une autre ressource ou d’un fragment de ressource. Il peut s’agir d’un contenu ou d’une ancre cible au sein d’un autre contenu. De manière générale, les hyperliens présents dans un document sont un de ses éléments affichés dans une typographie différente du reste du texte. Il peut s’agir d’un mot, d’une expression ou d’une image. Les sites marchands insèrent par exemple des hyperliens dans des textes de type « cliquez ici » pour renvoyer vers une nouvelle page. Il suffit par ailleurs de survoler l’hyperlien avec la souris pour voir l’URL de la ressource pointée dans le coin inférieur gauche de son navigateur. Certains supports permettent quant à eux de présenter l’URL dans une bulle d’information ou une barre d’état en utilisant également la souris. Les hyperliens peuvent être construits d’une manière différente de celle utilisée pour la conception du document. Ils se trouvent alors au sein d’une base de données servant à référencer les URL sources et les URL cibles.

L’URL ou Uniform Resource Locator

Les URL sont des chaînes de caractères servant à adresser les ressources du World Wide Web, soit les images, les documents HTML, les sons ou encore les boîtes email. Bien rédigées, les URL permettent une meilleure indexation du site web.

Optimiser les URLs

Nos consultants MP6 vous aident à mieux rédiger vos URLs et à élaborer un maillage d’hyperliens pertinent. Les robots interprètent plus facilement l’environnement sémantique et la structure de votre site. Vous améliorez la clarté de vos pages et renforcez le travail de référencement.

La barre d’adresse

La barre d’adresse est un élément intégré à chaque navigateur web. Elle offre la possibilité d’afficher l’URL de la page consultée, mais permet également d’avoir accès à une ressource en saisissant directement l’URL de celle-ci. Sur certains navigateurs, la barre d’adresse fait office de barre de recherche et offre à l’internaute la possibilité d’y saisir directement une requête. Cette fonctionnalité permet d’alléger la structure du navigateur et de faciliter la prise en main de l’outil. Elle est de plus en plus présente afin de fournir une expérience de navigation plus simple à l’internaute, notamment depuis l’essor des appareils mobiles.

La plupart des navigateurs web utilisés aujourd’hui génèrent automatiquement un historique de navigation présentant les URL des contenus visités. Ils peuvent afficher de manière distincte les hyperliens déjà visités par l’internaute. Dans les pages de résultats Google par exemple, les pages conservées dans l’historique de navigation sont présentées dans une couleur différente des autres. L’internaute peut dans ce cas repérer de manière simple et rapide les contenus auxquels il a déjà eu accès. De la même manière, les navigateurs proposent généralement une fonctionnalité permettant de créer une liste de favoris à l’aide des URL conservées. Ces dernières peuvent donc être directement ouvertes dans le navigateur. S’il est disponible, c’est le titre de ressource et non l’URL qui est affiché dans les marque-pages.

Le fonctionnement de l’URL

L’URL est une chaîne de caractères. Elle comprend différentes informations servant à indiquer à un logiciel la méthode d’accès à une ressource sur le web. Parmi ces informations, il est possible de trouver un nom d’utilisateur, un protocole de communication, un nom de domaine, une adresse IP, une requête, un chemin d’accès ou encore un numéro de port TCP/IP. D’autres informations peuvent être utilisées en fonction de la ressource, mais également du contexte d’utilisation de l’URL. Un identificateur de fragment peut par ailleurs venir s’ajouter au bout de la chaîne de caractère dans la mesure où l’URL sert à identifier un fragment de ressource.

De manière générale, on distingue l’URL absolue et l’URL relative. L’URL absolue est utilisée pour indiquer l’accès à une ressource sans considération du contexte à travers lequel elle est transmise ou précisée. Elle débute par une indication de schème de représentation qui précède un ensemble de paramètres destinés à localiser l’hébergeur de la ressource sur le réseau. Elle offre ensuite la possibilité de préciser le nom de la ressource à traiter, de transmettre les données de traitement, d’acheminer et récupérer les résultats, mais également de préciser la partie des résultats destinée à être utilisée.

Le schème de représentation est le protocole de communication utilisé. Il s’agit souvent de l’HTTP servant à accéder à un serveur web et pouvant être séparé par « : » dans la mesure où le schéma est renseigné de manière précise. Les paramètres servant à localiser l’hébergeur de la ressource comprennent l’emplacement de l’hébergeur, le nom complet de la ressource à demander et les données supplémentaires optionnelles. Il s’agit des caractères « // », du nom d’utilisateur, du caractère de séparation « -», du mot de passe utilisateur, du caractère « @ » servant à clore les données d’identification, du nom de domaine du service, du chemin absolu qui commence par « / », du nom de la page web, du caractère « ? » qui indique la présence de données complémentaires et de la chaîne de requête « q=req&q2=req2 ». Lorsque l’URL comprend une indication de numéro de port, le caractère « -» sert à l’indiquer tandis que le numéro de port du serveur HTTP est précisé. Les données supplémentaires optionnelles se composent du caractère « # » qui indique la présence d’une balise ou d’un signet ainsi que de la balise ou du signet.

L’URL relative ne peut quant à elle être utilisée qu’avec les protocoles qui utilisent un chemin hiérarchique. Elle ne comprend pas de protocole ou de nom de domaine puisqu’ils sont supprimés de l’URL de la ressource. De manière générale, l’URL relative est utilisée pour la création des hyperliens au sein des pages d’un même site. Elle s’inspire directement de la syntaxe des systèmes Unix et permet de ne pas reprendre la totalité des liens au cours d’un changement d’adresse de site. De manière concrète, l’URL ./ est assignée au dossier actuel. L’URL ../ est quant à elle assignée au dossier parent tandis que l’URL / est assignée au dossier racine.

Les moteurs de recherche récompensent le travail autour des URLs et des hyperliens. Ceux-ci sont autant d’informations destinées à renseigner le lecteur et les robots sur la teneur des pages et sur la hiérarchisation des contenus.